frendeites
Communautés

BIG : TIRPITZ

À Blåvand, sur la côte ouest du Danemark, une mystérieuse faille cruciforme a pris possession du sol : le musée TIRPITZ, extension du Vardenmuseerne, lieu d'exposition de la ville, partiellement installé dans un ancien bunker allemand de la Seconde Guerre mondiale. Une réhabilitation originale et surprenante, signée du jeune prodige et enfant du pays, Bjarke Ingels, de l'agence BIG.

Ce « musée invisible » est conçu comme une antithèse à la massivité du blockhaus se trouvant à l'entrée du site, où commence le parcours muséal qui se poursuit ensuite sous terre par le biais de quatre délicates entailles, seules parties du musée perceptibles depuis l'extérieur. Ces rampes d'accès, qui se croisent à angle droit dans une cour, distribuent les quatre espaces d'exposition qu'elles séparent. Elles sont de délicates incisions dans le site, telles des cicatrices laissées par la guerre dans cette région du Danemark.

6139nomini

« Les galeries sont intégrées dans les dunes comme une oasis ouverte dans le sable, un contraste frappant avec le monolithe en béton de la forteresse nazie. [...] Le bunker reste le seul point de repère d'un héritage sombre pas si lointain qui, après une inspection minutieuse, marque l'entrée d'un nouveau lieu de rencontre culturelle. » Bjarke Ingels, architecte

Le premier arrêt du visiteur s'effectue donc dans l'ancien bunker agrémenté d'installations ludiques expliquant son fonctionnement. Puis, après avoir cheminé dans le patio central, le curieux choisit entre trois salles d'exposition qui aborde chacune un thème propre – l'ambre, la Seconde Guerre mondiale ou encore l'histoire de la côte ouest danoise. Ces pièces éclairées zénithalement par les failles vitrées, sont habillées d'acier laminé à chaud, matériau qui ajoute un peu plus à l'ambiance grave du lieu.

Les couloirs de la cour extérieure sont revêtus de verre, d'acier et de bois qui apportent transparence et légèreté à cet ensemble imposant en béton banché, dont la toiture plantée consiste en un délicat soulèvement du sol naturel.

TIRPITZ, dont le nom reprend celui du plus grand navire de guerre d'Europe, agit sur le site comme l'histoire agit sur le spectateur : il est ancré à sa terre, à un passé douloureux, et tente de s'en détacher petit à petit, en créant une expérience mémorielle et sensorielle.

Pour en savoir plus, visitez le site de BIG

Photographies : Mike Bink Photography

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus