frendeites
Communautés

Frédéric K. Panni et Hugues Fontaine : L’album du Familistère

En 1858, l'industriel Jean-Baptiste André Godin – créateur des poêles du même nom –, et fils d'artisans ruraux de l'Aisne, développait un projet monumental d'habitation et de lieu de vie pour les ouvriers : le Familistère, à Guise (02). L'histoire de cette épopée est minutieusement retracée dans cet ouvrage sobrement intitulé L'album du Familistère.

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Jean-Baptiste André Godin, les Éditions du Familistère, sous la direction de Frédéric K. Panni et Hugues Fontaine, publient un livre rendant hommage à l'œuvre de ce philanthrope d'avant-garde qui souhaitait mettre à la portée des plus pauvres des logements sains et de qualité, bien avant que les pouvoirs publics ne se saisissent de cette problématique. Sept cents images d'archives,  des illustrations, des portraits et des plans accompagnent ainsi une collection de courts essais élaborés par une trentaine d'auteurs et d'experts : professeurs d'histoire, d'art, de sociologie, ainsi que des architectes et urbanistes, ou encore d'anciens habitants du Familistère.

Le livre retrace l'aventure de ce que l'on pourrait qualifier de palais social, en neuf thématiques qui s'intéressent entre autres à l'utopie concrète, l'économie ou encore le patrimoine industriel ; et bien entendu à l'architecture. À l'image du Phalanstère de Charles Fourier reprenant la figure de la phalange organisant et unissant les parties d'un tout, Godin conçoit son Familistère comme un ensemble de logements organisés autour d'une cour centrale couverte, vue comme un lieu de vie communautaire. Par antithèse au modèle du village désordonné et insalubre, il établit une architecture rationnelle, offrant des services (laverie, crèche, activités sportives, théâtre, etc.), un accès à l'eau courante et une lumière et une ventilation naturelles importantes. Avec son bâtiment principal de 450 mètres au sol, ses quatre étages organisés autour d'un patio, qui desservent des appartements destinés à loger mille cinq cents personnes – soit l'équivalent de trois cents maisons individuelles –, Godin est bien l'un des fondateurs du logement social.

6084nomini

Véritable cas d'école, le Familistère de Guise consiste en un bâtiment d'habitation réparti en trois pavillons principaux formant un U, avec 30 000 mètres carrés de planché au total, dont la construction s'est étalée de 1858 à 1883. Afin d'héberger les ouvriers de sa fonderie et dans un souci de rentabilité et de productivité, Godin décide en effet de faire bâtir des habitations spécialement construites pour eux, de l'autre côté de la rive du canal de Willebroek où se situe son usine. Au-delà de la mission première d'hébergement, il souhaite faire évoluer les conditions de vie et d'hygiène de ses travailleurs en leur donnant accès à un lieu de vie salubre. Novateur, il applique certains codes de l'habitat bourgeois au logement ouvrier. Le philanthrope va même jusqu'à mettre à disposition de ses employés un jardin et un théâtre, à une époque où le mot « loisir » ne possédait pas encore tout son sens. En parallèle, Godin a à cœur de faire évoluer le droit du travail, et notamment le statut des femmes qui, avec la révolution industrielle,  commencent à travailler dans les usines. Ici, ces dernières disposent d'une crèche qui leur permet d'exercer leur profession. Par ailleurs, afin d'éviter l'humidité malsaine dans les logements, il est interdit d'y faire sa lessive ; ainsi Godin fait construire une buanderie à proximité immédiate des bâtiments d'habitation pour que les ouvrières puissent y laver leur linge dans de bonnes conditions.

Ce livre hommage donne à voir et à comprendre le Familistère à travers l'histoire de son fondateur et de son industrie, et le replace plus largement dans son contexte. En traitant largement les avancées sociales dont le bâtiment a été la source, l'ouvrage questionne le sens qu'une telle réalisation peut encore avoir aujourd'hui.

L'album du Familistère, éditions du Familistère, Frédéric K. Panni et Hugues Fontaine, 720 pages, 29 euros.

Pour en savoir plus, visitez le site du Familistère 

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.archidesignclub.com

à propos

plan du site

mon compte